Définition :

L'aérographe a été inventé en 1893 par le peintre américain Charles BURDICK. Même si l'appareil était plus rudimentaire que de nos jours, le principe de fonctionnement était pratiquement identique.

L'aérographe permet, comme un pistolet à peinture traditionnel, de vaporiser de la peinture sur n'importe quelle surface, à l'aide d'air comprimé.
A la différence d'un pistolet à peinture, l'aérographe est beaucoup plus petit et en général à "double action" ce qui permet avec la même gâchette d'actionner le débit de l'air (1re action) et ensuite de régler le débit de peinture (2ème action). Lorsque l'on maîtrise bien l'aérographe, on peut réaliser des traits de moins d'un demi-millimètre d'épaisseur et bien sûr, aussi des surfaces plus importantes comme des dégradés de couleurs.

Depuis 1960 avec des réalisations de peintures hyperréalistes, l'aérographe connait beaucoup de succès.

L'aérographe est beaucoup employé dans l'illustration, le dessin animé, le tissu, la carrosserie (custom), la décoration intérieure ou extérieure (fresque murale) et même dans la pâtisserie pour décorer des gâteaux avec des colorants alimentaires.

Les aérographes à godets par gravité.




Les aérographes dits à gravité ont leur godet généralement fixe, au-dessus du corps et la peinture descend "par gravité" dans le corps de l'aérographe.
Ils ont l'avantage d'être moins fragiles, d'être plus maniables et de pouvoir être utilisés aussi bien par des droitiers que par des gauchers. Mais ils ont surtout par la position de leu
r godet, la possibilité d'utiliser des peintures moins liquides que les aérographes dits "par aspiration".
L'inconvénient c'est que si l'on choisit un aérographe à gravité avec un petit godet fixe on ne pourra pas peindre des surfaces importantes sans le remplir à chaque instant, ce qui peut être à la longue très contraignant. Avec un gros godet on résoudra le problème, mais souvent il gênera la visibilité du jet de peinture et ne sera pas très pratique lors de travaux précis.

Les aérographes à godets par aspiration.



Les aérographes dits par aspiration ont des godets sur le côté droit ou en dessous pour des godets de grandes capacités. La peinture est donc aspirée par l'air sous pression pour parvenir dans le corps de l'aérographe.
L'avantage c'est que ces godets sont amovibles et on peut donc mettre le godet de la capacité adéquate suivant le travail du moment. Autre avantage appréciable est, que si on met le nez de l'aérographe en l'air pour peindre un dessin au plafond par exemple, il suffit de faire pivoter le godet à l'horizontale pour que la peinture ne vous coule pas le long du bras.
L'inconvénient c'est que parfois sur certains aérographes, le godet est mal maintenu et risque de se renverser sur son travail ce qui, pour rester poli est très désagréable. Certaines marques mettent aussi les godets amovibles à gauche pour les gauchers.


Quel aérographe choisir?


Il est très difficile de choisir un aérographe quand on s'y connaît, alors raison de plus quand on n'y connaît rien.
L'idéal serait de pouvoir essayer dans le même magasin tous les aérographes vendus dans le commerce et de les comparer. On est donc bien souvent obligé de se fier au vendeur et de croiser les doigts.
Si le prix d'achat, la finesse du jet, le confort en main sont des points importants, n'oubliez jamais de demander si vous ne voulez pas avoir de mauvaises surprises par la suite, le prix des pièces de rechange. L'aiguille et la buse sont les deux pièces indispensables et les plus fragiles, donc les plus souvent changées, surtout lorsque l'on débute.

Une fois l'aérographe choisi, il vous faudra une source d'air sous pression. L'air comprimé est indispensable pour qu'un aérographe puisse vaporiser de la peinture ou un autre liquide.
Là aussi, vous avez plusieurs marques et modèles différents.

Haut de page.

 
C'est quoi un aérographe 1/2